Impression 3D

D’une révolution nous passons aux évolutions, l’imprimante 3D est en passe de transformer notre quotidien en se démocratisant avec des modèles de plus en plus performants et simples d’usage.

L’impression 3D est une formidable aventure que nous vous proposons de partager au travers de ce forum.
Forum spécialisé BQ Witbox, Hephestos , Witbox 2, Hephestos 2, Witbox Go!

L'impression 3D, état des lieux en 2019

Cette rubrique est destinée à recevoir les différentes communications autour de l'impression 3D mais plus principalement sur les imprimantes 3D BQ.

Retour vers Communication

par Jacques » Dim Jan 13, 2019 4:03 pm

Premium a commencé la distribution d'imprimantes 3D fin 2013, soit il y a un peu plus de 5 ans.
2014, 2016 on été des années de développement ou les ventes n'ont cesser de progresser.
2017, 2018 on a assisté à la venue en masse des offres asiatique et l'énorme problème de compétitivité que ca suppose avec le non-paiement de la TVA lors de l'importation en France.

En effet, pour vous proposer une imprimante à 500€ TTC, une entreprise en France devra payer 100 € de TVA sur le prix de vente, ce qui n'est pas le cas (ou pas souvent) avec les ventes sur le net depuis l'Asie qui passent en fraude la douane Française.

Ces machines ne sont donc économiquement pas disponible pour le marché traditionnel en France. Toutes les offres que vous trouvez sur le web sont en effet celles maquillées en locale alors quelles ne le sont pas (Amazon et autre Cdiscount)

Outre ce problème d'importation irrégulière, le niveau de service n'a rien à voir avec celui que vous attendez en France.

Tout ca pour dire que bien que l'offre locale résiste, inexorablement les ventes baissent. Dagoma à levé dernièrement 3 M€ et pourtant a licencié 50% de ses effectifs et fermé 2 sites en France et en Californie. D'une prévision à 100 employés à fin 2017, ils ne sont plus que 25 ou 30!. De nombreux revendeurs en France eux non plus n'ont pas résistés à cette orientation asiatique.

Une autre raison à ces baisses de ventes est à mettre sur le compte de la mutation du type de clients à laquelle il faut répondre.
L'imprimante 3D qui n'a fait qu'évoluer n'en reste pas moins un produit qui ressemble à une machine de spécialiste dans son apparence autant que dans son usage.
Si notre cible en 2014 était les bricoleurs, aujourd'hui il s'agit de monsieur tout le monde, et là l'offre n'est plus adaptée, au moins dans son apparence.

BQ a réagit en proposant une imprimante révolutionnaire avec la Witbox Go!
Une imprimante qui, clairement, s'adresse à cette population qui veut un produit simple d'usage et sans demander de formation.
Malgré un prix au-dessus de la moyenne, elle répond clairement aux attentes du grand public, on dessine ou télécharge et on imprime sans se poser la moindre question.
Clairement le marché de masse est bien là, une boite qui imprime en plug and play.

Reste que le marché de masse s'aborde avec des moyens en relation avec le marché. Produire une imprimante 3D révolutionnaire demande du temps et des investissements énormes.
Outre ces investissement en R&D, il faut aussi les moyens pour amortir la R&D en différé, et c'est là ou devrait entrer en scène les grosses entreprises.
Conjuguer bas prix et produit évolué demande de gros moyens et il est probable que les major attendent simplement la chute d'entreprises innovantes comme BQ pour reprendre la suite par rachat de ces technologies.
Dans le cas de la Witbox Go! que je connais bien, on se trouve dans un produit qui est clairement efficace, mais son prix est pour le moment trop haut pour séduire la masse.
Imaginez ce produit repris par un grand fabricant, une simple modification software et le filament devient propriétaire. Ce faisant, la machine se retrouve avec un prix de vente de 400€ et un fil trois fois plus couteux.
C'est probablement ce qui risque d'arriver à terme.

Si historiquement les prévisions étaient sur un marché explosant aux alentour de 2019, force est de constater qu'il n'en est pour le moment rien, les ventes des machines grand public s'effondrent inexorablement.

Pourtant, d'autres technologies pointent avec de belles promesses.
Le SLA se démocratise avec des prix qui avoisinent les 400€ mais des fournitures qui restent chères pour le moment.
Technologie plus simple mécaniquement le prix d'acquisition baisse et va encore baisser.
Il est à noter que le niveau de résultat obtenu est impressionnant même avec une imprimante à 400€. Celui qui fait des figurines ne pourra pas y résister tant le niveau de détail est élevé.
Reste que cette technologie n'offre que des pièces de décoration.
Lolo80 devrait nous faire partager son expérience dans quelques jours sur le forum.

Le frittage laser quant à lui reste couteux et réservé aux professionnels.

A ce jour seul le FDM propose une pièce d'usage pour un prix de production très bas.
Utilisé dans de nombreuses entreprises en proto et même en production, cette technologie reste la seule à offrir des pièces utiles à bas coût et la seule à pouvoir créer des projets ambitieux sans avoir les moyens des gros.
Elle libère l'imagination et propose à tout un chacun de créer sans limite.
Probablement la seule technologie qui va offrir, par sa démocratisation, de véritables projets révolutionnaires par la multiplication des tentatives.


Les sites d'impression.
Ces sites offrent un service couteux et non adapté à la demande des clients.
La phase d'investissement à été complètement supprimée au profit d'une rentabilité immédiate.

3Dhubs a mué en site de professionnel par le rejet complet des offres locales il y a quelques mois. Un site composé exclusivement de professionnels, pour un service aux professionnels.

Freelabster fait lui dans l'opaque complet avec des offres qui incluent le paiement avant la validation des projets par les prestataires... Au final le client paye très cher un service qui n'offrira que rarement quelque chose de bien. Le local est complètement écarté en bloquant complètement le dialogue entre le client et l'imprimeur (pas question de prendre le risque que le client passe en direct).

Finalement, ces sites n'offrent pas une découverte mais un service couteux au résultat médiocre. Avec 1 à 2 demandes d'impression par jour (Freelabster) et des milliers imprimantes disponibles, on est plus proche du gouffre que d'un service efficace et rentable.
Bref, un modèle économique ou la valeur ajoutée du site n'existe pas, le gain immédiat prenant la place du collaboratif.

Le bilan c'est une offre non adaptée avec un seul type de client, les professionnels uniquement.


*************

L'impression 3D en 2019

Marché prometteur, définitivement oui, mais pour qui ?
Pour Premium, s'agissant d'une activité complémentaire, ca ne pose pas de problème mais il est clair que la vente locale avec le service qui va avec n'avance pas. Le nombre de magasins et ateliers technique en France ne progresse pas faute d'une offre adaptée aux clients et d'un marché parallèle non contrôlé par notre administration.

Il y a gros à parier que de nouvelles offres du type Witbox Go! vont fleurir rapidement. Il ne s'agira pas d'une concurrence à vos imprimantes ni d'une évolution mais d'un ajustement au marché. Des imprimantes plug and play grand public mais d'un usage plus restrictif que ce que propose nos imprimantes.
Ce ne sera que dans un second temps que nous aurons des évolutions destinées aux Makers qui en veulent plus.
Patience donc...

Ce qui est certain par contre c'est que l'offre pléthorique actuelle ne propose, et de loin, un niveau de service identique. Entre les imprimantes à fil propriétaire, les offres d'importation frauduleuses et machines sans garantie, il y a de quoi se perdre facilement.
De plus en plus simplistes, les imprimantes peuvent finir en gadget qui resteront au fond de votre placard.
La chose dont je suis relativement fier c'est que nos premières imprimantes qui ont maintenant plus de 5 ans fonctionnent avec toujours la même précision. Ma propre Hephestos de 2014 fonctionne à merveille et je ne suis pas prêt d'en changer car aucune autre ne propose véritablement mieux !
Vous cherchez une imprimante, du filament, une pièce détachée, visitez notre boutique, https://boutique.premium-computer.fr/
Des idées d'améliorations https://www.thingiverse.com/Premium/designs
Une question, une précision, 0134078285.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 4338
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos

par Aero-3D » Jeu Jan 17, 2019 11:39 am

Bonjour,
En complément de votre analyse, je pense que l'un des freins qui fait mettre de coté l'imprimante 3d après quelques impressions d'objets trouvés sur le net est la difficulté pour dessiner ces propres pièces. Peut-être faudrait mettre plus l'accent sur la formation au dessin volumique et proposer des logiciels de dessin basiques.
J'ai une hephestos 1 depuis bientôt 4 ans et 99% de mes impressions sont issues de mes propres dessins.
Dans mon club d'aéromodélismes il y a 2 autres possesseurs d'imprimante qui l'utilisent véritablement après une petite formation au dessin que j'ai proposé. Evidemment faut-il encore que les gens soient persuadés de faire l'investissement d'une formation.
Jean.
Aero-3D
Membre actif
 
Message(s) : 36
Inscrit le : Sam Jan 30, 2016 11:49 am
Imprimante 3D: Prusa i3 hephestos

par Jacques » Jeu Jan 17, 2019 4:49 pm

L'investissement, pas véritablement car j'ai déjà proposé des cours gratuits et pas beaucoup de volontaires.
Trop difficile à priori, peu de personnes osent tenter l'expérience finalement.
C'est dommage d'autant que c'est bien plus simple que de manier Photoshop ou un logiciel de montage vidéo.
Vous cherchez une imprimante, du filament, une pièce détachée, visitez notre boutique, https://boutique.premium-computer.fr/
Des idées d'améliorations https://www.thingiverse.com/Premium/designs
Une question, une précision, 0134078285.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 4338
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos

par paraglandeur » Ven Jan 18, 2019 10:16 am

Un état des lieux intéressant. Merci Jacques. Cela permet de se poser et de réfléchir.

Je pense que l'argument d'achat "principal" pour le non-geek ou le non-techno-addict, c'est la possibilité de se refaire des pièces pour "réparer".
De nos jours, il redevient enfin de bon ton de ne plus jeter à tout va dès que quelque chose ne fonctionne plus.
Mais une fois que les premières impressions de test sont passées, que l'on a imprimé 2 ou 3 mickey pour les enfants, la machine risque de rester dans un coin car les gens n'ont pas forcément les connaissances pour modéliser, comme le disait Aero-3D dans le post précédent.

Concevoir un objet en 3D, cela peut sembler un obstacle insurmontable pour beaucoup.

Alors oui, il y a les mines comme Thingiverse ou autres Yeggi, mais on n'y trouve pas tout.
Exemple récent : on m'a donné un pieds pour appareil photo auquel il manquait le sabot de fixation sur lequel on visse l'appareil. J'ai du en remodéliser un car je n'ai rien trouvé sur les sites cités ci-dessus.

Je pense donc que les fabricants d'imprimantes devraient financer le développement de soft de création basiques qu'ils offriraient avec leurs machines.
Proposer des scanners 3D précis et abordables serait également un plus car modéliser un cylindre, une sphère, un cube, c'est simple, mais pour une surface complexe, c'est une autre paire de manches. Personnellement, c'est là où je butte.

Un soft simple qui permettrait de faire une extrusion à partir d'une forme scannée permettrait de refaire des engrenages facilement.
Un soft simple qui permettrait de faire des opérations bouléennes entre des formes complexes scannées permettrait de refaire des carosseries d'appareils domestiques
(on scanne en 3D l'extérieur, puis on remplit cet intérieur de mousse expensive l'interieur, et on le scanne également, puis on soustrait l'un à l'autre, et on obtient la forme de la carosserie désirée).
etc
paraglandeur
Contributeur actif
 
Message(s) : 234
Inscrit le : Mer Fév 03, 2016 2:01 pm
Imprimante 3D: Hephestos

par Thomas » Sam Jan 19, 2019 1:01 pm

J'ai l'impression que la limite n'est pas forcément la complexité des logiciels existants. Comme le dit Jacques, certains sont vraiment abordables ; j'avais jeté un oeil rapidement sur un truc que plusieurs utilisent ici (123D ?) que j'avais abandonné parce que uniquement en ligne ou avec des conditions qui ne m'ont pas convenu, mais c'était vraiment simple d'utilisation. Des enfants utilisent sketchup dès la 6e "presque sans souci" ; probablement avant en s'y prenant bien, mais là je n'ai pas l'expérience.

La difficulté à mon avis, c'est que concevoir, ce n'est pas uniquement dessiner. Nous ne nous rendons pas forcément compte parce que c'est notre formation ou un hobbie avancé, ou nous attribuons ces difficultés à la manipulation des logiciels... C'est un vrai savoir faire de se projeter sur ce que doit être un volume pour qu'une pièce soit fonctionnelle, les endroits où on va prévoir de l'épaisseur pour que ça résiste, moins pour que ça ne prenne pas trop de temps à l'impression voire que ça puisse se déformer, de prévoir des jeux fonctionnels, de prévoir les adaptations pour que la pièce s'imprime sans supports, pour que les couches soient dans le bon sens par rapport aux efforts, d’être confiant sur le fait que même si ça fait 5, 10 fois qu'on se plante, on a une idée de départ qui est bonne et les compétences pour réussir...
Il y a là des aptitudes que tout le monde n'a pas au départ, et une mise de fonds en terme de temps passé à acquérir des compétences que personne ne va mettre sans une très bonne raison, la mentalité étant souvent au "si je n'y arrive pas tout de suite c'est que c'est très/trop dur".

Après, sur le modèle de "dessiner n'est pas concevoir" on peut trouver plein d'autres exemples. Genre "savoir enregistrer une vidéo ce n'est pas savoir faire un film". Et il y a des tonnes d'exemples sur Youtube d'amateurs qui font des trucs de plus ou moins bon goût mais d'une qualité technique souvent bonne. Dans mon activité pro, je me suis déjà enregistré en train d'expliquer des choses, c'est beaucoup de réflexion sur l'ordre des informations, de prises, de temps d'appropriation du logiciel de montage, pour arriver à un résultat moins propre en qualité et moins enjoué dans le ton que beaucoup de tutos d'ados ou presque sur youtube...
Il n'est pas exclu de voir la conception d'objets devenir "fun" (couplée avec la souplesse et l'accessibilité des cartes programmables par ex), et donc qu'une plus grande partie de la population veuille s'y essayer... les imprimantes grand public pourront aider. J'aimerais bien voir ça, je joue ma petite part, mais il n'y a à mon avis rien de facile, ni de certain.
Thomas
Contributeur actif
 
Message(s) : 143
Inscrit le : Mer Sep 23, 2015 6:57 am
Imprimante 3D: Witbox 1+DDG, Hephestos 2

par Thomas » Sam Jan 19, 2019 2:57 pm

Par contre j'ai l'impression qu'il y a un potentiel pas négligeable pour développer le créneau des petites boites qui auraient une / des imprimantes simples pour créer quelques pièces en les adaptant à leurs besoins sans avoir les compétences de les concevoir...
Genre un fleuriste qui de temps en temps a besoin d'une pièce pour servir de structure ou autre dans une composition, "on" lui fournit une witbox go (par exemple), une assistance, un fichier paramétrable de sa pièce... et pour faire une nouvelle pièce, soit quelqu'un apprend dans la boite, soit il faut acheter un nouveau fichier paramétrable...
Thomas
Contributeur actif
 
Message(s) : 143
Inscrit le : Mer Sep 23, 2015 6:57 am
Imprimante 3D: Witbox 1+DDG, Hephestos 2

par Jacques » Sam Jan 19, 2019 7:18 pm

J'ai vendu l'idée à certains de s'équiper pour faire de petites pièces d'usage (cale, support,…) mais ce n'est pas simple si ca ne vient pas d'un utilisateur qui en veut.
Chaque entreprise aurait plein de choses à créer sans pour autant faire dans le complexe.
Bref, je distille l'idée qui semble séduisante mais attend la bonne volonté, mais ce n'est pas gagné pour autant :-??
Par contre nous vendons en ce moment des Witbox Go aux administrations (écoles, médiathèques,...). Ce sera peut-être par ce biais que les néophytes auront l'envie d'imprimer.
Vous cherchez une imprimante, du filament, une pièce détachée, visitez notre boutique, https://boutique.premium-computer.fr/
Des idées d'améliorations https://www.thingiverse.com/Premium/designs
Une question, une précision, 0134078285.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 4338
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos


Retour vers Communication